Réclamation Air canada, service client SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Air canada Numéro de téléphone des réclamations
  • Air canada Service réclamation client SAV
  • Air canada Service après vente et Service réclamation client
  • Air canada Contact réclamation diverses
  • Air canada Assistance réclamation client

 

Réclamation Air canada et information service de service client

Air Canada est la plus grande compagnie aérienne au Canada. Elle est actuellement la dix-neuvième compagnie aérienne au monde en termes de nombre de passagers transportés annuellement, et possède la douzième plus grande flotte au monde. Air Canada emploie plus de 42 000 personnes. Sa flotte compte 358 avions, desservant une moyenne de 20 millions de passagers par an.

Initialement basé à Winnipeg, qui était également le site de la base de maintenance nationale, le gouvernement fédéral a déplacé le siège de la TCA à Montréal en 1949 ; la base de maintenance s’est ensuite également déplacée vers l’est. Avec le développement de ReserVec en 1953, TCA est devenue la première compagnie aérienne au monde à utiliser un système de réservation informatisé avec des terminaux à distance.

Parce qu’Air Canada a eu recours à une politique de terre brûlée pour empêcher l’acquisition proposée par Onex d’être l’une de ses lignes de défense, elle a été accablée de contrats onéreux avec presque tous ses fournisseurs. En conséquence, le 1er avril 2003, Air Canada a demandé la protection de la Loi sur l’accord entre compagnies et créanciers ; elle est sortie de cette protection le 30 septembre 2004, 18 mois plus tard. Pendant la période de protection de la faillite, la société a fait l’objet de deux propositions concurrentes de Cerberus Capital Management et de Victor Li. L’offre de Cerberus aurait vu l’ancien Premier ministre Brian Mulroney installé à la présidence, et a été recruté par le président du conseil consultatif international de Cerberus, Dan Quayle, ancien vice-président des États-Unis. Cerberus a été rejeté parce qu’il avait la réputation de modifier les contrats de pension des employés existants, une démarche fortement contestée par les TCA. Air Canada a d’abord choisi Trinity Time Investments de Victor Li, qui a d’abord demandé un veto du conseil d’administration et la présidence en échange de l’investissement de 650 millions de dollars dans la compagnie aérienne. Li, qui a la double nationalité du Canada et de Hong Kong, a alors exigé des modifications au régime de retraite (qui ne figurait pas dans son offre d’achat initiale), mais comme les syndicats ont refusé de céder, l’offre a été retirée.

En 1964, la TCA était devenue la compagnie aérienne nationale du Canada et, en 1964, Jean Chrétien a déposé un projet de loi visant à changer le nom des Lignes aériennes Trans-Canada en Air Canada, que la TCA utilisait depuis longtemps comme nom français. Ce projet de loi a échoué, mais il a été renvoyé et adopté par la suite, le changement de nom prenant effet le 1er janvier 1965. Elizabeth II, la Reine du Canada, a pris le premier avion portant le nom et l’emblème d’Air Canada lorsqu’elle est partie pour le Royaume-Uni à la fin de sa tournée de 1964 à l’Île-du-Prince-Édouard, au Québec et en Ontario.

Les années 1990 : des changements stratégiques

En janvier 2001, Air Canada a acquis la deuxième compagnie aérienne du Canada, Canadian Airlines, fusionnant les activités de cette dernière pour devenir la douzième compagnie aérienne du monde au cours de la première décennie du XXIe siècle. Alors qu’Air Canada avait accès aux états financiers de son ancien rival, les autorités ont découvert que la situation financière de la compagnie était pire qu’on ne le pensait. Une stratégie de fusion accélérée a été recherchée, mais à l’été 2000, les efforts d’intégration ont entraîné des retards de vols, des problèmes de bagages et d’autres frustrations. Toutefois, le service s’est amélioré après que les employés d’Air Canada ont promis de le faire en janvier 2001. La compagnie aérienne a été confrontée au ralentissement du marché mondial de l’aviation et à une concurrence accrue, enregistrant des pertes consécutives en 2001 et 2002.

Le 2 septembre 1998, les pilotes d’Air Canada ont lancé la première grève des pilotes de la compagnie, réclamant des salaires plus élevés. À la fin de 1999, le gouvernement canadien a assoupli certains règlements de l’aviation pour créer une consolidation de l’industrie aéronautique canadienne. Cette année-là, American Airlines, en collaboration avec la société financière canadienne Onex Corp, a lancé des offres publiques d’achat pour son concurrent Canadian Airlines et Air Canada.

Le prédécesseur d’Air Canada, Trans-Canada Air Lines (TCA), a été créé par une loi fédérale en tant que filiale de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CNR) le 11 avril 1937. Le ministère des transports nouvellement créé, sous la direction du ministre C. Howe, voulait qu’une compagnie aérienne publique relie les villes de la côte atlantique à celles de la côte pacifique. Grâce à un capital d’amorçage de 5 millions de dollars de Crown, deux Lockheed Model 10 Electras et un biplan Boeing Stearman ont été achetés à Canadian Airways et des cadres expérimentés de United Airlines et Delta Airlines ont été engagés.

Boeing 777-200LR, d’Air Canada, l’avion le plus long du monde pour les vols longue distance

En 1995, profitant d’un nouvel accord « ciel ouvert » entre les États-Unis et le Canada, Air Canada a ajouté une nouvelle solution plus efficace et plus rentable au problème.

Wiki information et téléphone assistance compatible avec les services :

Numéro téléphone service réclamation Air canada
SAV service réclamation client Air canada
service support client après vente réclamation Air canada
Contact service client réclamation Air canada
Réclamation service client Air canada