Le point réclamation et SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Numéro de téléphone réclamation client Le point
  • SAV réclamation client Le point
  • Service après vente pour réclamation Le point
  • Contact divers et réclamation Le point
  • Assistance réclamation client Le point

 

Contacter réclamation client Le point par téléphone et informations support

Valentine de Saint-Point, ou Anna Jeanne Valentine Marianne de Glans de Cessiat-Vercell, (Lyon, 16 février 1875 – Le Caire, 28 mars 1953), était une artiste française. Parmi ses nombreuses activités, elle a été écrivain, poète, peintre, dramaturge, critique d’art, chorégraphe, conférencière et journaliste. Elle est devenue célèbre parce qu’elle a été la première femme à écrire un manifeste futuriste. De plus, avec La Métachorie, elle a été l’une des créatrices de la performance artistique. Des mouvements artistiques de la Belle Époque, dans les salons littéraires parisiens, au militantisme politique et social des premières années passées au Caire, la vie et l’œuvre de Valentine de Saint-Point témoignent d’un itinéraire singulier qui va de l’Ouest à l’Est.

Le dimanche 15 avril, le même journal a présenté un reportage signé par A.S. sous le titre « Une conférence futuriste – LA LOCALISATION DE LA LUCURE – Ce qui a honoré la République lors de l’intervention de M. Almeida Negrieros (José) » (sic !). Selon le critique, la « conférence annoncée de M. Almeida Negrieros (José) » (sic !). José de Almada Negreiros, le jeune homme futuriste qui, par un anachronisme singulier, vit à notre époque », serait une « divinisation de la folie, faite avec audace, travaillée à dessein dans le sens louable de sédiços estarrecer bourgeois, et la disproportion calculée entre les mots et les idées qu’ils représentent, l’imprévu « recherché », le contraste idiot, semblent en fait constituer le substrat de cette nouvelle manifestation de l’art qui est à la fois une science, une philosophie et un curieux cas de pathologie mentale ».

La jeune veuve, âgée de 24 ans, s’installe alors à Paris pour rencontrer Charles Dumont, alors député, avec qui elle se marie le 20 juin 1900. Dès 1902, Valentine organise un salon littéraire auquel participent des hommes politiques et des artistes tels que Gabriele D’Annunzio qui la surnomme « la muse violette », Rachilde, Natalie Clifford Barney, Paul Fort, Gabriel Tarde qui voit en elle « une force gentille de la nature », Alfons Mucha et Auguste Rodin, pour qui elle pose. L’amitié entre Valentine et le célèbre sculpteur Rodin aura une grande importance dans sa vie artistique, comme en témoigne la correspondance entre les deux. L’admiration de Valentin, célébrée dans le poème « Le Penseur et Ses Mains ». Rodin était l’invité d’honneur de ses tertulias, contribuant par sa présence au prestige de cette salle. En 1903, dans une séance de spiritisme, si en vogue à l’époque, Valentine rencontre le poète et écrivain italien Ricciotto Canudo, né en 1877. Peu après, il demande le divorce de Charles Dumont, qui sera décrété le 20 janvier 1904. En plus d’être courtisé par Canudo, des rumeurs circulaient selon lesquelles Valentine avait posé presque nue pour Mucha et Rodin. La protagoniste du divorce allait déclarer pour sa défense qu’elle avait besoin de toute la liberté et de l’indépendance nécessaires pour réaliser sa vocation artistique. C’est alors qu’elle adopte le nom de Valentine de Saint-Point, vivant en union de fait avec Ricciotto Canudo, qui soutient activement son initiation littéraire.

Le magazine Portugal Futurista, publié par Carlos Filipe Porfírio en novembre 1917, reproduit l’affiche de la première conférence futuriste ainsi que l' »Ultimatum futurista ás gerações portuguesas do Seculo XX » d’Almada Negreiros, qu’il a lu dans la première partie de sa conférence. Outre la « collaboration littéraire ou astistique » de José de Almada Negreiros, Amadeo de Souza-Cardoso, Apollinaire, Mário de Sá-Carneiro (à titre posthume), Fernando Pessoa, Raul Leal, Álvaro de Campos et Blaise Cendrars, le magazine a également inséré un portrait de Santa-Rita Pintor, « la grande initiatrice du mouvement futuriste au Portugal ». Elle a également publié le « Manifeste Futurista da Luxuria » de Valentine de Saint-Point, lu lors de la deuxième partie de la conférence futuriste d’Almada Negreiros, le 14 avril 1917. Le magazine Portugal Futurista serait saisi en raison de la « dureté » de sa langue.

Le père d’Anna est mort en 1883 et sa mère est retournée avec sa fille à Mâcon, sa terre natale. C’est dans cette ville qu’elle a grandi, entourée de sa grand-mère maternelle et de son précepteur. En 1893, à l’âge de 18 ans, elle épouse Florian Théophile Perrenot, un professeur de 14 ans, qu’elle accompagnera dans ses stages dans différentes régions de France. L’année suivante, son mari est nommé à Lons-le-Saunier où elle rencontre Charles Dumont, professeur de philosophie, collègue de son mari, qui devient son amant. En 1897, Perrenot est nommé en Corse et Anne l’accompagne dans sa première rencontre avec la Méditerranée. Finalement, ils ont déménagé à Niort où son mari est mort deux ans plus tard.

Fille unique d’Alice de Gland de Cessiat et de Charles-Joseph Vercell, Anna était l’arrière-petite-fille du poète Alphonse de Lamartine du côté de sa mère. Le pseudonyme Saint-Point, qu’elle a adapté en tant qu’écrivain, s’inspire du nom du palais de son illustre ancêtre.

Le vendredi 13 avril 1917, le quotidien A Capital publie une lettre d’Almada Negreiros sous le titre

Wiki information et téléphone compatible avec les services de réclamation :

Numéro téléphone réclamation client Le point
SAV et contact réclamation client Le point
Service après vente et réclamation Le point
Contacter réclamation Le point
Assistance réclamation client Le point