Origines parfums réclamation et SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Numéro de téléphone réclamation client Origines parfums
  • SAV réclamation client Origines parfums
  • Service après vente pour réclamation Origines parfums
  • Contact divers et réclamation Origines parfums
  • Assistance réclamation client Origines parfums

 

Contacter réclamation client Origines parfums par téléphone et informations support

Pierre Richard (Valenciennes, 16 août 1934), nom artistique de Pierre-Richard Maurice Léopold Defays, est un acteur, réalisateur, scénariste, producteur et chanteur d’origine française.

En 2009, il joue son propre rôle au Cinéma, et occupe le premier rôle de Victor.

Le 26 février 2006, Pierre Richard a reçu le César d’honneur, décerné pour l’ensemble de sa carrière par l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma et remis par l’acteur Clovis Cornillac, un de ses partenaires dans Le Cactus.

Il rencontre Yves Robert pour tourner Le Grand Blond avec une chaussure noire et sa suite, Le Retour du grand blond, tous deux écrits par Francis Veber, qui lui confiera plus tard le rôle de Jouet, son premier long métrage en tant que réalisateur.

En 1987, il produit et réalise, à Cuba et en Amérique du Sud, un documentaire sur le Che Guevara, un personnage qu’il admire tant de jeunes de l’époque et auquel il souhaite rendre hommage, Parlez-moi du Che.

Le 19 février 1960, il épouse Danielle Minazzoli (danseuse rencontrée à Dullin) avec laquelle il a deux enfants, Christophe et Olivier.

En 1968, il fait ses débuts au cinéma dans Alexandre le Bienheureux, d’Yves Robert.

En 1970, il réalise son premier film, Le Distrait, produit par La Guéville, maison de production d’Yves Robert et Danièle Delorme, suivi de Les Malheurs d’Alfred en 1972 et de Je sais rien, 1973.

En 2005, Pierre Richard est président du jury du Festival Very Courts. La même année, un documentaire lui est consacré, Pierre Richard, l’art du déséquilibre, réalisé par Jérémie Imbert et Yann Marchet. Ce film retrace la carrière du « Grand Blond » avec les témoignages des artistes qui ont collaboré avec lui.

Au début des années 1980, Francis Veber et Pierre Richard ont entamé une collaboration fructueuse pour trois comédies à succès, La Chèvre, Les Compères et Les Fugitifs, où Pierre Richard partage l’affiche avec Gérard Depardieu.

Dans les années 1990, il diversifie son parcours, s’éloignant du burlesque pour se tourner vers des films comme Les Mille et une recette du cuisinier amoureux, mais ne trouve pas le succès commercial qui lui vaut ses films comiques.

En 1958, une particularité physique : son hyperlaxie apparaît dans la série comique La Belle Equipe.

Pierre Richard a passé son enfance et une partie de sa jeunesse dans le château familial de Rougeville, près de sa ville natale, où il a fait ses études au Lycée Henri Wallon, puis a été pensionné à l’institution Notre Dame.

Manquant régulièrement des cours pour aller au cinéma, c’est Danny Kaye, dans Un fou s’en va-t-en guerre, qui révèle sa vocation.

En 1953, il rejoint sa mère à Paris où il prend des cours d’art dramatique à l’école Charles Dullin. Pour satisfaire sa famille et calmer les angoisses de sa grand-mère, il a dû apprendre un « vrai travail ». C’est ainsi qu’il mène des études de physiothérapie sans renoncer au monde du spectacle.

Puis, pris dans ce qu’il appelle une « spirale du succès », il tend plus que lui vers les autres réalisateurs, oubliant les aspects contestataires de ses premiers films. Il a reconnu a posteriori qu’il s’était « perdu » dans des comédies plus commerciales.

En 2002, il retourne à Cuba où, pour la télévision, il joue Robinson Crusoé, d’après le roman de Daniel Defoe. La plupart des tournages ont eu lieu sur les plages de Baracoa, à l’extrémité de l’île de Cuba.

En 1961, parallèlement à ses études de kinésithérapie, il commence sa carrière d’acteur avec Antoine Bourseiller en se produisant dans les cabarets parisiens (comme l’Éclusé) où il joue ses premiers sketches écrits avec Victor Lanoux.

Pierre Richard est grand-père à six reprises. L’un de ses trois petits-enfants, Arthur Defays, est un modèle.

Dans les années 1970, Pierre Richard a également été classé dans la catégorie des bandes dessinées « burlesques » et « poétiques ». Il s’est également efforcé d’introduire un aspect « dénonciateur » dans les films qu’il a faits et réalisés, qu’il s’agisse de propagande ridicule (Le Distrait), de télévision (Les Malheurs d’Alfred) ou de vente d’armes (Je sais rien mais je dirai tout).

Les deux fils de Pierre Richard sont musiciens et acteurs : Olivier Defays, saxophoniste du duo Blues Trottoir (il accompagne son père sur scène à la Franchise postale) et Christophe Defays, bassiste.

Pierre-Richard Maurice Léopold défie. Son prénom vient du nom de scène de Pierre Richard-Willm, qui était l’acteur préféré de sa mère.

Pierre Richard obtient ses plus grands succès dans des rôles de personnages maladroits, souvent lunaires. Il voit lui-même une constante dans ses films en tant que réalisateur, ainsi que dans ceux qu’il a tournés pour d’autres : « l’inadéquation de son personnage, son retard dans le monde dans lequel il travaille.

Il est devenu une star du cinéma français au début des années 1970, et ses plus grands succès ont été ses interprétations de personnages burlesques, rêveurs et blunderbuss : François Pignon (ou François Perrin) a été à plusieurs reprises dans les films de Francis Veber. Il est souvent surnommé

Wiki information et téléphone compatible avec les services de réclamation :

Numéro téléphone réclamation client Origines parfums
SAV et contact réclamation client Origines parfums
Service après vente et réclamation Origines parfums
Contacter réclamation Origines parfums
Assistance réclamation client Origines parfums